radiographie thorax
radiographie réalisée chez le vétérinaire
scanner thorax
scanner montrant l'abcès oesphagien

Anamnèse

Un jeune golden retriever de 7 mois a été présenté pour des vomissements/ régurgitation d’apparition aigüe chez un confrère. Les hypothèses diagnostiques principales chez un jeune chien sont une gastro entérite (virale, bactérienne ou parasitaire) et l’ingestion d’un corps étranger qui bloque le transit digestif. Le chien est alors hospitalisé et un traitement symptomatique est mis en place. 

Devant l’absence de réponse au traitement, persistance des régurgitations et de l’hyperthermie, des examens complémentaires sont réalisés par le vétérinaire traitant. Il diagnostique alors une anomalie dans la partie crâniale du thorax en regard de la zone de projection de l’oesophage. Le chien est alors référé à la clinique vétérinaire de Saint Paul pour des examens complémentaires. 


examens complémentaires

Scanner 

Pour explorer cette lésion un scanner est réalisé. Il met en évidence une masse de 13*5 cm de diamètre accolée contre l’oesophage comportant une cavité liquidienne, aucun corps étranger n’est visualisé dans la cavité. Des lésions de bronchopneumonies liées à un épisode de fausse route suite aux régurgitations chroniques sont également visualisées.

 

Endoscopie 

Une endoscopie est réalisée et montre une zone où le diamètre de l’oesophage est rétréci mais ne montre pas de lésion dans la paroi de celui-ci. 

Etant donné le jeune âge du chien et les commémoratifs, l’hypothèse d’une perforation de l’oesophage par un corps étranger (bout de bois, bout d’aliment, os…) est privilégiée. 

 

prise en charge

L’exploration chirurgicale de la zone est très délicate. L’endoscopie n’ayant pas montré une de lésion de la paroi de l’oesophage, et le scanner ne montrant pas de corps étranger, une prise en charge médicale avec pose d’un drain pour vidanger l’abcès et une antibiothérapie sont privilégiées en première intention. Le drain permet de récolter 120 ml de pus le premier jour, des rinçages sont effectués et il est laissé a demeure pendant 2 jours avec une vidange matin et soir. Au bout du deuxième jour, on ne récolte plus de liquide, il est alors retiré.

L’état du chien s’améliore rapidement, au bout de 2 jours les régurgitations ont disparues et il se réalimente correctement. Il est alors rendu à ses propriétaires. Aucune rechute n’a été observée depuis.


discussion


Les abcès oesophagiens sont des affections rares chez les animaux. Elles sont graves et peuvent conduire à la mort de l’animal ou engendrer des séquelles. Leur diagnostic nécessite un examen clinique minutieux et des examens complémentaires.

La radiographie a permis de déterminer la cause des régurgitations : la masse comprimait l’oesophage et empêchait les aliments de passer. Le scanner a apporté des informations supplémentaires : il délimiter précisément les contours de la masse et a permis la mise en place d’un drain. Le scanner a également mis en évidence la cavité au sein de celle-ci et grâce à une ponction et une analyse du liquide de confirmer l’hypothèse d’abcès.