•  
Restez informés!

La consultation de gériatrie du chat 

ESPERANCE DE VIE ET MOYENNE D'AGE

Un chat peut vivre entre 15 et 20 ans et cet âge est sans cesse repoussé! En ne considérant que les chats disparaissant de maladies liées à la vieillesse, la moyenne d'âge d'un chat domestique est de +/- 15 ans.

MALADIES RENALES

Parmi tous les troubles liés à l'âge, c'est l'insuffisance rénale chronique qui prédomine nettement chez le chat âgé. On estime même que c'est la maladie n° 1 chez nos félins domestiques, et que c'est elle qui est la première cause de décès chez les chats.

Normalement, la fonction rénale, qui est essentielle au bon fonctionnement de l'organisme, sert à filtrer le sang pour le débarrasser de tous les déchets dont il est chargé. Il arrive souvent que cette fonction se dégrade lentement et insidieusement, mais toujours de façon irréversible (pas de retour en arrière possible). Et on peut arriver à une fonction tellement dégradée que le sang n'est plus épuré correctement et que les toxiques produites par le corps s'y accumulent (urée, créatinine,.....).

On estime que 75 % des reins doivent être atteints (donc inefficaces) pour que le chat montre des signes cliniques. Cet état se manifeste par divers symptômes : le chat boit beaucoup, il va souvent dans sa litière pour uriner, il peut vomir, avoir de la diarrhée, son appétit diminue et il maigrit, il a parfois mauvaise haleine (stade avancé),.......

Le traitement de l'insuffisance rénale n'existe pas, mais on peut freiner cette évolution malheureuse par certains médicaments et avec un régime alimentaire adapté à cette pathologie.

TROUBLES CARDIAQUES et HYPERTENSION

Le coeur est un organe qui, avec le temps, peut avoir des difficultés à fonctionner, ce qui aura bien sûr des répercussions sur la santé du chat. Diverses pathologies sont décrites chez le chat âgé, mais elles mènent souvent toutes à de l'insuffisance cardiaque.

Le plus souvent, avec l'âge, le muscle cardiaque s’épaissit empêchant le coeur de fonctionner correctement. Cette maladie est difficile à détecter dans les premier stade, un souffle cardiaque ou un trouble du rythme cardiaque peut être mis en évidence lors de la consultation et seule une échocardiographie permet de la déceler. Dans la phase de décompensation, les symptômes sont beaucoup plus marqués : le chat est plus calme, il veut bouger le moins possible, et le plus lentement possible, il a des difficulté à respirer, parfois de la toux et dans les stades les plus sévères de l’ascite (liquide dans l’abdomen) ou un épanchement pleural (liquide dans entre les poumons et la cage thoracique) et de l’oedeme pulmonaire 

il n’existe pas de traitement curatif, mais des traitement symptomatiques peuvent améliorer la qualité de vie de nos félins.

Les chat âgés sont également sujet à l’hypertension, elle peut être primitive ou secondaire un à trouble métabolique (insuffisance rénale, hyperthyroidie). Comme chez l’homme, l’hypertension peut avoir de grave conséquences : elle peut engendrer un épaississement du muscle cardiaque, aggraver une insuffisance rénale, entrainer des hémorragies rétiniennes qui peuvent rendre le chat aveugle, engendrer des problèmes cérébraux… Une prise de pression peut être réalisée lors de la consultation en cas de doute.


MALADIES ENDOCRINIENNES


Hyperthroidie

le chat est sensible à l’hyperthyroïdie en vieillissant. Elle se manifeste souvent sous la forme de nodule palpable au niveau du cou. Votre chat devient plus agité, plus sensible à la chaleur, plus irritable… Il peut également se mettre à boire beaucoup plus, à avoir de la diarrhée… et dans les cas avancés engendrer des troubles cardiaques. Heureusement il existe un traitement efficace. 


Le diabete sucré.


C’est la seconde affection endocrinienne de du chat âgé. Elle se manifeste par une augmentation de la prise de boisson et de l’alimentation. Elle peut aussi causer un abattement, une anorexie. C’est une maladie grave qui peut affaiblir le chat, le rendre plus sensible aux infections. Certains diabetes qui touchent les chats obèses peuvent être réversibles. 

PROBLEMES ARTICULAIRES ET DIFFICULTES DE MOBILITE

L’arthrose est une maladie dégénérative de l’articulation souvent sous estimée chez le chat. Selon les études entre 25 et 90% des chats âgés présentent des signes d’arthrose à la radiographie. Il n’y a pas toujours de corrélation entre les radiographies et les signes cliniques. La douleur est difficile à évaluer chez le chat. On la détecte surtout par des modifications comportementales. Le chat va avoir tendance à se cacher, à moins se déplacer, moins se toiletter, parfois à être malpropre. Parfois on peut observer une boiterie, un refus de monter ou descendre les escaliers. Comme chez l’homme, l’obésité est un facteur de risque. Il existe de nombreux traitement pour améliorer leur qualité de vie n’hésitez pas à nous en parler.

TROUBLES DIGESTIFS

les changements d’appétits

Pour les chats à appétit augmenté, il faut craindre le problème d'obésité (parfois signe de maladie telle que diabète,.....) qui peut fatiguer le chat et compliquer ses éventuels problèmes cardiaques, rénaux ou ses difficultés à se déplacer. Une surveillance plus vigilante de cette surcharge pondérale est tout à fait justifiée, voire une visite de contrôle chez le vétérinaire et un régime adapté si le poids du chat devient vraiment trop important.

Pour les chats ayant un appétit plus capricieux ou des difficultés à manger, là aussi, la vigilance est de mise. En effet, une diminution d'appétit est un des premiers signes qui apparaît avec beaucoup de maladies (n'ayant d'ailleurs pas toujours de lien direct avec la fonction digestive). Ces maladies sont détectables par un simple prise de sang.

Si l'appétit est carrément arrêté, on appelle cela l'anorexie. Si cela dure plus de 2 jours, c'est signe d'une situation qui peut être grave, et il faut alors rapidement consulter le vétérinaire.

Les problèmes de bouche et de dents :

Comme nous, les vieux chats ont souvent de gros problèmes dentaires. En effet, il peut y voir des dents couvertes de tartre, des dents qui tombent, des abcès dentaires, des ulcères (= érosions, blessures) dans la bouche, des inflammations des gencives (= gingivite),.... Tous ces "bobos" ne sont pas bien graves au départ, mais peuvent avoir des conséquences fâcheuses, ou même très graves sur la santé du chat au fil du temps. En effet, un chat qui a mal quand il mange arrêtera très vite de se nourrir ; il deviendra donc anorexique, avec toutes les conséquences que cela peut avoir (amaigrissement, carence protéique et vitaminique, dégénérescence du foie,......).

Préventivement, un propriétaire attentif veillera à donner une alimentation qui donnera le moins de tartre possible (croquettes). On n'évite pas l'apparition de tartre, mais on peut fortement ralentir son apparition grâce au choix de l'alimentation. Un examen régulier de la bouche (il n'est pas très difficile d'ouvrir la bouche et de voir ce qu'il y a dedans) vous permettra de voir si un détartrage (à faire régulièrement) ou tout autre soin est nécessaire ou pas.

Les problèmes du tube digestif lui-même :

Un chat âgé peut voir son transit intestinal perturbé. Il est fréquent que les vieux chats soient atteints de diarrhées chroniques : une échographie et une prise de sang peuvent alors vous être proposés pour rechercher un trouble hormonal, un malaise inflammatoire chronique des intestins et parfois malheureusement un processus tumoral. Des constipations sévères peuvent aussi survenir chez le chat âgé, il existe des traitements efficaces n’hésitez pas à nous contacter.

TROUBLES DU COMPORTEMENT

L'animal âgé a un comportement bien différent que celui d'un animal adulte. Souvent, il est plus calme, il dort plus et joue moins, son activité physique diminue donc beaucoup. On note aussi de temps à autre un caractère plus changeant, il a parfois "ses humeurs".

Le propriétaire peut aussi parfois constater que son chat devient moins propre, ou "erre", tout perdu, dans la maison (problème d'orientation dans l'espace). Certains individus peuvent devenir anxieux ou dépressifs, voire peuvent carrément se replier sur eux- mêmes, mais cela n'est pas trop fréquent et est parfois lié à un état de maladie déjà avancé.

Une chose est sûre, le chat vieillissant apprécie autant le calme et ses "petites habitudes" (repas à heures fixes, sa place au chaud sur son petit coussin près du radiateur,....) qu'une personne âgée. Veillez donc à le perturber le moins possible, d'autant plus que ses plages de sommeil vont s'allonger (jusqu'à 18 heures par jour). Mais s'il ne faut pas trop le perturber, cela ne veut pas dire qu'il ne faut pas le stimuler ! En effet, tout comme chez l'humain qui vieillit, l'animal doit interagir avec son environnement (mais plus calmement) pour ne pas tomber dans une sédentarité, voire un état tellement amorphe qui le fera sombrer plus vite dans l'isolement et la mort.

LA PEAU, LES POILS ET LES GRIFFES

Un vieux chat a souvent un poil moins luisant, plus terne et cassant. De plus, il a plus souvent des poils en "paquets», en "touffes" (noeuds). Cela est dû à 2 choses :

􏰀la qualité du poil est diminuée et

􏰀le chat étant plus raide, il fera sa toilette moins consciencieusement. Il y passera moins de temps, et certaines zones seront plus difficiles à atteindre, à cause de l'arthose (le dos,.....)

Pour cela, il n'y a pas de traitement (l'addition d'un peu d'huile végétale dans la nourriture peut parfois légèrement améliorer les choses), mais un brossage léger et régulier permettra de soulager le chat de ces poils encombrants, en vous donnant une occasion de plus de vous occuper de lui, ce qu'il appréciera grandement.


Certains vieux chats ont la peau plus sensible à des petites infections qu'auparavant. Cela se traduira par une infestation par les puces plus fréquente, des petites plaies cutanées qui ont parfois du mal à guérir (sur le dos, près de la bouche,......), une gale des oreilles plus difficile à soigner,....

petit quizz :


pour savoir si votre animal a besoin d’un bilan de gériatrie faites le test. Si vous répondez oui à une de ces affirmations alors votre chien peut présenter une des affections décrites précédemment et un bilan de gériatrie est intéressant.



         Mon animal boit plus souvent;

 

Mon animal urine plus souvent;

Mon animal perd ses habitudes de propreté;

Mon animal change ses habitudes alimentaires (mange plus ou mange moins);

Mon animal a perdu du poids ou a eu un gain de poids;

Mon animal présente des changements dans son comportement et/ou son niveau d’activités;

Mon animal présente de la raideur ou une boiterie persistante;

Mon animal a de la difficulté à monter les escaliers;

Mon animal a de la difficulté à sauter;

Mon animal a développé une toux;

Mon animal manifeste une mauvaise haleine et/ou des gencives rouges ou enflées;

Mon animal présente des bosses ou masses;

Mon animal présente des changements dans son pelage ou sa peau;

Mon animal modifie ses habitudes de sommeil; il dort plus souvent ou dort durant la journée et est actif la nuit;

Mon animal semble désorienté;

Mon animal n’accueille plus les membres de sa famille;

Mon animal ne semble pas bien voir ou se cogne contre des objets lorsqu’il se trouve dans un environnement inhabituel;

Mon animal semble avoir de la difficulté à déféquer ou uriner;

Mon animal n’est simplement pas lui-même