oeil de Nimba avant la chirurgie
Malformation de la paupière : entropion
oeil de en post opératoire immédiat
Oeil de Nimba en post opératoire immédiat

Correction d'un entropion chez un jeune chien

Commémoratifs:

Nimba est une jeune labrador de 1 an. Depuis toute jeune, elle présente un larmoiement de l’œil gauche et un œil qui a du mal à s’ouvrir complètement.

Régulièrement, elle présente douleur plus vive de cet œil A chaque fois, l’examen chez son vétérinaire traitant met en évidence une ulcération cornéenne qui nécessite un traitement par pommade pendant quelques jours, puis la douleur disparaît et l’œil s’ouvre de nouveau à moitié.

D’après son vétérinaire traitant, Nimba présente un enroulement de la paupière inférieure qui entraîne un frottement des poils sur son œil.

Nimba est donc envoyé chez nous pour faire un bilan oculaire

 

Examen clinique:

L’examen à la clinique vétérinaire Front de Mer (Photo 1) par le Dr THOMAS confirme cet enroulement appelé Entropion. Les poils frottent contre son œil et le gêne, entraînant larmoiement (appelé Epiphora), et procidence de la membrane nictitante (une 3èmepaupière qu’ont nos animaux domestiques). Cette 3èmepaupière vient alors de protéger son œil de l’agression par les poils.

Cette anomalie était présente à l’adoption de Nimba à 3 mois.

 

Diagnostic:

C’est donc bien un entropion, d’origine congénital.

 

Discussion:

L’entropion peut être présent de 2 façons:

- la première est congénitale ou acquise, mais liée à la conformation de la paupière. Le traitement est alors chirurgical, il faut faire une chirurgie plastique pour corriger le défaut de paupière et arrêter cet enroulement.

- La seconde est liée à une douleur: l’œil se ferme alors et cela peut entraîner un enroulement de la paupière.

 

Une anesthésie locale, pour soulager la douleur oculaire, confirme chez Nimba la persistance de l’entropion et donc son origine conformationnelle.

 

Traitement:

Le traitement est chirurgical. C’est une véritable chirurgie plastique.

Selon l’origine, la forme de l’entropion, la correction chirurgicale peut être bien différente. Même si il est préférable d’attendre la croissance complète de nos compagnons, il est parfois nécessaire d’opérer plus tôt si la gène est trop marquée et s’il y a un risque que l’œil soit perdu. C’est notamment souvent le cas chez le Sharpei.

 

La paupière peut être trop grande, trop flexible, mal attachée par un petit ligament sur le coté de l’œil (le canthus), enroulée à cause de plis de peau de la joue, ou du poids de la peau du front pour la paupière supérieure, ou secondaire à un traumatisme…

 

La difficulté réside dans le choix du traitement chirurgical, et dans la correction: si elle devient trop importante, la paupière se retourne vers l’extérieur et ceci est douloureux… a l’inverse, trop peu corrigé, le problème n’est pas complètement résolu ! Il faut donc trouver le juste milieu et c’est souvent ce qui nécessite une chirurgie spécialisée. Et puis, la suture étant proche de l’œil, le moindre défaut peut avoir des conséquences importantes.

 

Dans le cas de Nimba, la paupière était trop lâche. La chirurgie a consisté au retrait d’une certaine largeur de paupière. Les fils sont laissés longs et attachés ensemble afin d’être sur de ne pas frotter sur la cornée. Un carcan est gardé pendant 15 jours, ainsi que l’application d’une pommade antibiotique matin et soir.

Dès le réveil de l’opération, l’œil est ouvert comme jamais il ne l’avait été ! (photo 2)

Au retrait des fils, la correction de l’œil est toujours excellente et Nimba ne souffre plus de douleur et d’écoulement récurrent de cet œil !