schéma d'un coeur
Anatomie schématique d'un coeur
Echographie de l'épanchement péricardique
Epanchement péricardique visualisé lors de l'échocardiographie
Retrait du péricarde
Retrait du péricarde

Epanchement péricardique chez un jeune Cane Corso

 
Iron est un Cane corso mâle de 15 mois référé pour exploration d’une distension abdominale apparue 3 jours auparavant. 


Examen clinique


Le jour de son arrivée à la clinique, il est très fatigué et présente une distension abdominale importante.

 
A l’examen clinique, il est en polypnée, en tachycardie et les bruits cardiaques sont difficilement audibles. Les muqueuses sont roses, le pouls est faible mais régulier. Un signe du flot, c’est à dire la présence de liquide, est mis en évidence lors de la palpation abdominale.
 
Une origine cardiaque à ces symptômes est suspectée.


Examens complémentaires

Echocardiographie

 

Une échocardiographie couplée à un électrocardiogramme est réalisée pour évaluer la fonction cardiaque. Elle met en évidence une grande quantité de liquide autour du coeur qui l’empêche de fonctionner correctement : cette affection s’appelle un épanchement péricardique

 

La quantité de liquide est tellement importante qu’elle empêche le coeur de battre correctement c’est ce qu’on appelle une tamponnade cardiaque. Elle est responsable d’une insuffisance cardiaque qui engendre une accumulation de liquide dans l’abdomen. Retirer le liquide de cette poche est une urgence vitale.


Cet épanchement peut apparaitre :

- en cas de tumeur cardiaque (de l’oreille droite, de la base de l’aorte ou de l’enveloppe du coeur appelée péricarde),
- d’anomalie de la coagulation entrainant un saignement (intoxication aux anticoagulants, erhlishiose ..),
- et dans certains cas, aucune cause n’est mise en évidence. 
 

L’échocardiographie d’Iron n’a pas montré de tumeur et les examens sanguins ne révèlent pas d’anomalie. 

 

Péricardiocentèse

 


Une péricardiocentèse c’est à dire le retrait du liquide sous contrôle échographie, est alors réalisée après avoir tranquillisé Iron.

Elle permet de récupérer 600 mL de liquide séro-hémorragique, ce qui soulage rapidement le coeur d’Iron. Il rentre le soir même chez lui, sous diurétiques pour l’aider à vider le liquide qui s’est accumulé dans son abdomen, antibiotique et anti-inflammatoire. Un peu de liquide est envoyé dans un laboratoire pour rechercher des cellules suspectes. 


l’état d’Iron s’améliore rapidement, il retrouve sa vitalité et son ventre reprend un aspect normal. L’analyse du liquide ne révèle rien d’anormal. Un contrôle échocardiographie réalisé 2 semaines plus tard, il montre une nouvelle collection de liquide.

 
Face à cet épanchement récidivant sans signe de tumeur, un traitement chirurgical est proposé et accepté par les propriétaires. Il consiste créer un « trou » définitif dans le péricarde pour permettre au liquide de s’écouler. Cette opération empêche le coeur d’être de nouveau comprimé dans le péricarde, et le liquide qui est évacué est drainé par la plèvre, c’est à dire la paroi du thorax. Le thorax étant beaucoup plus volumineux la quantité de liquide produite par jour est immédiatement réabsorbée et il n’y a aucune conséquence pour la fonction respiratoire. 


Chirurgie


Iron est alors anesthésié, une thoracotomie est réalisée pour accéder au coeur. le liquide autour du coeur est retiré et un fragment du péricarde de 10 cm de long sur 3cm de large environ est découpé.

L’incision thoracique est ensuite refermée.
La douleur d’Iron est gérée par des anti inflammatoire et de la morphine. Il récupère rapidement. 
 

Evolution clinique

 

Une échocardiographie est réalisée 48h après la chirurgie et ne montre pas d’anomalie, Iron est alors rendu à ses propriétaires.