Anakin
Anakin chat mâle castré de 5 ans
Scanner d'Annakin pour planifier la chirurgie.
Scanner de cette masse de 2 cm de diamètre partent des cordons
post opératoire immédiat
cicatrice d'Anakin en post opératoire immédiat
reprise de l'alimentation
Des le lendemain de la chirurgie Anakin se remet à manger.

ANAMNESE-COMMEMORATIFS

ANAKIN, chat mâle castré de 5 ans, est présenté à la consultation pour une petite masse sous la peau entre les deux épaules, évoluant depuis un mois environ.
Son état général est excellent à part un léger embonpoint . La lésion n’est pas douloureuse et ne le gêne pas, elle a été découverte par hasard lors des caresses. Aucun historique de blessure n’est rapporté.


EXAMEN CLINIQUE

La petite masse est située en région interscapulaire, paramédiale droite.
Elle est invisible dans le pelage, et ne se détecte qu’à la palpation.
Cette masse est sous-cutanée, sa consistance est dure
Un petit cordon est palpable en profondeur de celle ci. Elle n’est ni douloureuse, ni prurigineuse.


HYPOTHESES DIAGNOSTIQUES:

Remaniement fibreux cicatriciel (toujours possible après morsure-griffure) Lipome, kyste, peu probables vu la consistance dure de la masse Fibrosarcome à explorer en priorité (chat, localisation, consistance, cordon)


EXAMENS COMPLEMENTAIRES:

La suspicion de fibrosarcome est suffisante pour de pas procéder à des examens invasifs (biopsies ou biopsie-exérèse à minima) car ceux ci risqueraient de provoquer la dissémination de cellules cancéreuses.
L’examen proposé est dans ce cas un scanner qui devra permettre de conforter l’hypothèse diagnostique et de délimiter la taille de la zone à opérer.

Une exérèse très large est pratiquée:

Marge de 5 cm dans le sens cranio-caudal et de 10 cm en latéro-caudal, retrait de 3 couches musculaires et section des apophyses 2 à 5.


ANALYSE HISTOPATHOLOGIQUE:

Sarcome à cellules fusiformes, de haut grade, peu différencié, appartement au complexe fibrosarcome félin.
Les marges d’exérèse sont saines. Après une chirurgie large comme pratiquée ici (avec ablation des apophyses et de trois plans profonds), le taux de récidive est de 45% à 6 mois. Une radiothérapie adjuvante augmente la durée de rémission médiane qui passe de 6 mois à 2 ans. L’efficacité des chimiothérapies conventionnelles (doxorubicine, carboplatine) n’est pas statistiquement prouvée.

Un traitement adjuvant par immunothérapie sera bientôt disponible, mais il est encore un peu tôt pour se prononcer sur son efficacité. Enfin, une étude clinique sur le MASTINIB est en cours et semble prometteuse.


SUIVI THERAPEUTIQUE

Nous sommes aujourd’hui à 4 mois post opératoire, le traitement est parfaitement toléré et à ce jour, aucune reprise tumorale n’est constatée.


DISCUSSION:

À propos du scanner:

L’examen scanner à été dans ce cas un outil précieux, pour plusieurs raisons:
1) rapidité de la confirmation du diagnostic
2) pas de risque d’essaimage avec une biopsie
3) calcul précis de la zone à retirer.

Un examen scanner ou IRM en préopératoire pour une chirurgie de fibrosarcome fait aujourd’hui consensus au GEO (groupe d’étude en oncologie)

À propos du mastinib:

Une étude multicentrique est en cours depuis 2 ans, et les résultats provisoires sont très encourageants.
Pour notre part, un premier chat opéré d’un fibrosarcome récidivant , avec un traitement adjuvant de 6 mois au MASTINIB ne présente à 9 mois aucune récidive.